annonce festival "Les tréteaux du Maroni" 13e édition - 2019
© KS&CO
NEWS
du Centre Dramatique KOKOLAMPOE 

Accueil Kokolampoe
05 94 34 26 88

FESTIVAL REPORTÉ POUR CAUSE SANITAIRE

14e éd. du Festival
Les Tréteaux du Maroni du 25 au 28 avril 2020
LES CHOSES & LES ÊTRES



Écoute plus souvent
Les choses que les êtres,
La voix du feu s'entend
Entends la voix de l'eau
Écoute dans le vent
Le buisson en sanglot :
C'est le souffle des ancêtres...

Birago Diop


Édito 2020

Nous ravageons, dilapidons, comme si la terre, l'eau, l'air, pouvaient encore tout absorber Et pourtant le tragique se tient là,
à l'affût,
Et
nous nous tenons
là,
bizarrement inertes, superbement insouciants, infatigables super prédateurs
De grâce revenons à nous
Une petite fois encore écoutons nos poètes, nos artistes
Puis
Dressons nous contre les dévastations annoncées.


Nous donnerons la voix en cette 14e édition des Tréteaux du Maroni à la création autochtone (amérindienne) au travers du spectacle Okinum de la Cie Onishka.

« Okinum est un mot qui en langue anishnabemowin, signifie barrage.
Inspiré par le rêve récurrent d'un castor géant, Okinum est une réflexion intime sur la notion de barrages intérieurs, une ode au pouvoir du rêve et à l'intuition.
La parole est libérée afin de remonter la rivière de la mémoire des ancêtres et pour se réconcilier, avant tout, avec les différentes facettes d'une identité multiple. »


Mystérieuses correspondances : Lourens Lourens entre arts plastiques, art théâtral, musiques traditionnelles et art de la poterie évoquera la conquête des territoires amérindiens, le choc entre deux mondes : celui des conquistadors aventuriers et celui de ceux des origines.

Avec Wata Mâ : retour sur le sensible et le vivant, Serge Abatucci, Edson Ferreira, Kwadjanie Feyan dit « Biggy » convoqueront, lors de leurs happenings (chants, danses, musique masques), sur les berges du Fleuve, les esprits courroucés des eaux.

Coucou du collectif Ma Theâ amènera le monde aux petits, à partir de 18 mois.
Le spectacle se veut « une errance ludique à travers la joie, l'excitation, l'amour et la contemplation. »
Attention aux œufs magiques !

Receptionist, les deux clowns du Kallo collective « parlent plusieurs langues dont aucune n'est compréhensible et ont une peur presque pathologique de leurs clients... incroyablement stupides et exceptionnellement hilarantes... elles rendent la performance délicieusement folle. »

Des ateliers, des stands, des projections, des jeux, vous attendent également.
Bon festival à toutes et à tous !

Ewlyne Guillaume & Serge Abatucci,
Directeurs du Centre dramatique Kokolampoe


Sommaire du Festival 2020

« LES CHOSES ET LES ÊTRES »


PROGRAMMATION

Okinum

Cie Onishka

THÉÂTRE (Canada)

Receptionist

Kallo Collective

CLOWNS (Finlande)

Coucou

Collectif Ma-Théâ du Centre de Créations Pour l'Enfance

JEUNE PUBLIC (France, Slovénie)

Wata Mama

Serge Abatucci, Edson Ferreira & Kwadjanie Feyan

PERFORMANCE (Guyane, Suriname)

Lourens Lourensz

Centre d'Art de Mana
Coproduction Centre dramatique Kokolampoe

ARTS PLASTIQUES, THÉÂTRE, MUSIQUE (Guyane : Mana/Camopi, France)

Dieudonné Fokou

Dialectisation du dualisme bourreau/victime - CIAP

EXPOSITION (Cameroun)

DÉTAILS DES SPECTACLES ICI  


Et aussi

  • Des projections en salle et en plein-air
  • Des ateliers et rencontres (Cirque, Théâtre, Artisanat, Cuisine, Livres, Jeux)
  • Une scène ouverte
  • Un Village Festival - Camp de la Transportation
  • Un espace Environnement et Écologie (Sensibilisation, Animations, Eco-produits)
  • Un Espace Information, Vente, Artisanat

LES PROJECTIONS

Petit mais costaud (32 min)

Sélection de court-métrages pour les 3-6 ans
Case Théâtre n°9, Samedi 25 avril à 15 h

Rendez-vous contes (43 min)

Sélection de court-métrages pour les 6-10 ans
Case Théâtre n°9, Dimanche 26 avril à 15h

Mia et le migou

De Jacques-Rémy Girerd, 2008, animation, 1 h 31
Mia, 10 ans, est alertée par un pressentiment, elle décide de quitter son village natal quelque part en Amérique du Sud pour partir à la recherche de son père qui travaille sur un chantier gigantesque visant à transformer une forêt tropicale en luxueuse résidence hôtelière.
La route est longue, Mia doit franchir une lointaine montagne, entourée d'une forêt énigmatique et peuplée d'êtres mystérieux.
Une expérience extraordinaire...

Camp de la Transportation, Dimanche 26 avril à 19 h

BlackKklansman

De Spike Lee, 2019, 2 h 16
Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis.
Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l'histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions.

Camp de la Transportation, Mardi 28 avril à 20 h


Un Village festival animé, au cœur du Camp de la Transportation

Opérateurs culturels, partenaires, commerçants et artisans s'associent pour créer un Village Festival animé, riche en rencontres et découvertes artistiques, oniriques, gustatives...
L'éducation artistique et culturelle est indispensable à la démocratisation culturelle et à l'égalité des chances. Parce qu'il nous semble capital que les jeunes de notre territoire s'approprient les outils et infrastructures culturels à leur disposition, de nombreux stands et ateliers sont animés dans le cadre du Village Festival.

Un espace scène ouverte

Cet espace sera dédié aux jeunes talents de notre territoire qui souhaiteraient y participer.
Avec les jeunes circassiens de L'Atelier des Étoiles - Cie Latitude Cirque
Formation aux arts du cirque gratuite et accessible à tous qui, depuis 2014, accompagne de jeunes artistes de cirque guyanais en devenir. Avec les étudiants du DUPMA - Diplôme Universitaire de Préparation au Métier d'Acteur (Université de Guyane)

Le stand des éditions Plume Verte

Un coin lecture animée est proposé aux plus jeunes avec le partenariat des Éditions Plume Verte.
L'auteure Marie-Georges Thébia sera en dédicace de son dernier ouvrage de littérature jeunesse : Mon nom est Copena.


Des ateliers Théâtre

Une initiation au théâtre sera proposée dans le village festival pour les enfants et les adolescents par la Cie Les Voleurs de Soleil, compagnie parrainée par le Centre Dramatique Kokolampoe.


Une sensibilisation à l'écologie

À la suite de la performance Wata Mama, les trois protagonistes de ce happening interagissent avec la population et notamment les plus jeunes autour d'ateliers sur l'écologie, la sensibilisation au tri, aux déchets...


Route de l'Art, le Carma et ses publics

Le CARMA, centre d'Art et de Recherche de Mana, participe au festival avec des ateliers d'initiation proposés par les artisans de l'Ouest guyanais : Techniques et coutumes autour du drapé de tissus, Initiation à l'art tembé et à la sculpture (programmation prévisionnelle).


Les ateliers culinaires, avec Katia Desprez

La toque française Katia Desprez revisite les produits locaux et les recettes traditionnelles. Elle propose, durant le village festival, des ateliers culinaires pour découvrir, re-découvrir et apprendre à travailler des produits de notre région.



Un espace ludique

Avec la ludothèque du Parc Amazonien de Guyane .

Différents jeux de société pour découvrir la nature et les cultures locales : mise en lumière de la biodiversité et des identités culturelles de notre territoire à l'aide de questions, jeux de rôle sur la faune guyanaise...

Avec La Maro'jeux, Jouons en famille.
Plusieurs jeux, originaux et souvent coopératifs, seront présentés par l'association La Maro'jeux dans le cadre du Village festival.

Avec le Pôle Image Maroni, Montage vidéo.
Enfants et adolescents pourront s'initier au montage cinématographique à l'aide de petites séquences vidéo tournées et montées.

Et aussi : un Espace Information, Vente, Artisanat...